Comment devenir un chrétien mature ?

Introduction

J’aime beaucoup parler avec de vieux chrétiens, et demander ce qui est le plus important à leurs yeux dans leur marche avec le Seigneur… Et souvent, c’est quelque chose de tout simple, mais avec une profondeur différente, une intimité avec Dieu différente. Cela se retrouve dans 1 Jean 2, qui parle de différents stades de croissance du chrétien.  1 Jean 2.12 : Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. (…) Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. Ce qui est étonnant, c’est que Jean semble donner une même caractéristique pour les petits-enfants et pour les pères : ils connaissent Dieu. En réalité, les petits-enfants connaissent Dieu en tant que Père qui les aime sans qu’ils le connaissent intimement, et qui, par amour, pardonne leur péché à cause de Jésus. Les pères dans la foi ont connu Dieu intimement, partagent son intimité, à l’image de Abraham qui était un ami de Dieu. Dieu, alors qu’il projetait de détruire Sodome et Gomorrhe, dit à son ami Abraham : Genèse 18.17 : Alors l’Eternel dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ? …

Des étapes de croissance

Dieu désire que nous grandissions et il a mis les choses en place pour notre croissance : Éphésiens 4.11 : “Le Seigneur a donné les différents ministères pour notre perfectionnement”, 13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ ; 14 ainsi, nous ne serons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine… Mais nous ne passons pas de l’état de petit-enfant directement à l’état d’adulte mature, “à la mesure de la stature parfaite de Christ”, il nous faut passer par des étapes de croissance. Et le Seigneur nous pousse d’une étape à l’autre, il nous aide. Par contre, on ne peut pas sauter d’étape. On ne peut pas passer de l’état de petit-enfant à l’état d’adulte mature comme cela, il y a des étapes entre les 2…  Si tu échoues à une étape, tu ne vas pas la sauter. 

Exemple : Si tu désires ton permis de conduire, tu dois d’abord obtenir le code de la route. Pourtant, ton désir n’est pas d’avoir le code de la route seulement !

Dans la Bible aussi, nous pouvons voir cela :  Nombre 13 et 14, puis Josué 1 Le peuple d’Israël arrivait au bord de la terre promise. Ils devaient explorer le pays et le conquérir. Mais ils ne passent pas l’épreuve de faire confiance à Dieu, et vont devoir “redoubler”, passer un long moment dans le désert, avant de se retrouver exactement au même endroit, au bord de la terre promise, mais pour cette fois-ci y entrer.

Exemple : Si tu as un enfant en bas âge, et qu’il te demande une voiture, est-ce que tu lui donnerais ? Tu lui dirais : “Il te faut avoir le permis d’abord !” Ou s’il désire s’amuser avec ta tronçonneuse, est-ce que tu le laisserais faire ? Non !

C’est la même chose avec Dieu ! C’est un bon Père, il sait que nous devons grandir avant d’entrer dans certains projets qu’il a pour nous. Parfois nous voudrions avancer sans nous préparer. Nous voudrions être déjà à l’étape d’après, comme les enfants qui veulent toujours être plus grands. Mais on ne peut pas sauter d’année. Une chose importante : Dieu a marqué des temps dans ta vie. Comme dit l’Ecclésiaste, il y a un temps pour tout. Dieu connaît ces temps, il les prépare d’avance.  Éphésiens 2.10 : Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. Et voilà ce qui est important : le temps où cela va arriver, ce n’est pas (en général) une date calendaire. Le temps, c’est quand tu seras prêt. Le temps, c’est quand tu seras formé. Tu peux hâter le temps ! 2 Pierre 3.12 : Attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu… À l’inverse, si tu tardes, tu retardes le plan de Dieu pour toi. Si tu as l’impression de tourner en rond, de revenir toujours au même point, de ne pas avancer : est-ce qu’il n’y a pas un raccourci que tu tentes de faire, un chemin que tu ne veux pas prendre, quelque chose qui retarde le plan de Dieu pour toi ?

Mes clés de croissance personnelles

De mon côté, j’ai beaucoup tourné en rond, beaucoup retardé le plan de Dieu à chaque étape malheureusement ! Je suis arrivé ici à Montpellier il y a 25 ans, j’étais jeune ! Aujourd’hui je vois le temps qui a passé, et je me dis, “j’aurais pu faire tellement plus”. 

Conversion

La première chose où j’ai mis du temps, c’était tout simplement ma conversion. Cela faisait longtemps que je réfléchissais à la question. Et j’avais tenté de prier, mais à chaque fois, j’avais l’impression de parler au mur de ma chambre… Mais le jour de ma conversion, mes blocages étaient levés car j’avais arrêté de considérer ce que je pensais “perdre” si je devenais chrétien… Toutes ces questions me bloquaient, m’empêchaient d’approcher Dieu.  Alors quand j’ai ouvert la bouche pour lui parler, il est venu… Ma 1ère expérience, pour la croissance, est donc celle-ci, une clé si tu veux avancer avec Dieu : il ne faut pas faire cas de ta vie. Il faut lui faire confiance, et ne pas regarder au prix que cela semble coûter. 2 Timothée 2.4 : Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé. Ne fais pas cas de ta vie, pour avancer. Mais fais confiance !

Ecouter Dieu

J’étais converti, j’étais chrétien. Mais je ne savais pas comment écouter Dieu. Parfois j’entendais des pasteurs dire : “Dieu m’a dit…” Dieu parlait à des personnes, je voyais que c’était vrai, et  je trouvais cela inatteignable pour moi…! Je ne savais pas comment je pouvais entendre le Seigneur.

Exemple avec la Bible

Mais rapidement, le Seigneur a arrêté de me parler ainsi, parce qu’il me fallait grandir. Si tu trouves que Dieu ne te parle pas, c’est peut-être qu’il te faut grandir. Peut-être qu’il te parlait uniquement par des prophéties données par d’autres ? Par des circonstances ? Mais il veut te parler directement maintenant ! C’est le passage de l’enfance à l’adolescence, au jeune homme !

Qu’est-ce qui caractérise le jeune homme ? 1 Jean 2.14 : Je (Jean) vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous (…). Pour grandir, il faut que la parole de Dieu demeure en nous. Un bébé, un petit-enfant, ne comprend pas ce que disent ses parents, bien qu’il se sente aimé d’eux. De même, Jean explique que les petits enfants ont connu qu’ils sont aimés du Père, ils connaissent son amour : 1 Jean 2 : Petits-enfants, vous avez connu le Père. Mais le petit enfant, en demeurant régulièrement dans la présence de ses parents, les entend parler jour après jour, et commence à les comprendre des mots, à dire des mots. Une autre clé de croissance : si tu veux comprendre quand Dieu te parle, il te faut le connaître, prendre du temps avec lui, connaître sa Parole, c’est-à-dire la bible. Alors quand il veut te dire quelque chose, il te donne un “mot” à lui, et souvent ce “mot”, c’est une pensée, ou une pensée issue de la bible, et si tu connais bien la bible, tu “captes” facilement ce qu’il veut dire. Si tu ne connais pas la bible, tu es comme un enfant qui manque de vocabulaire.

Travailler !

Exemple de mon (premier) passage du BAC : le Seigneur m’avait aidé, et me fait gentiment comprendre : “Je veux bien t’aider, mais il te faut quand même travailler.”

Quoi que le Seigneur te demande de faire, travaille fort !  Colossiens 3.23 : Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes. 1 Corinthiens 9.23 : Je (Paul) fais tout à cause de l’Evangile.

Servir humblement…

Un homme de Dieu à qui j’avais demandé  : “Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut grandir spirituellement ?” m’avait répondu : Humilité. Écouter Dieu. Travailler dur.

Traiter l’orgueil, c’est difficile, d’autant plus que c’est là que Satan nous a fait chuter en Eden : “Si tu manges de ce fruit que Dieu t’a interdit, tu seras comme Dieu !” Notre orgueil nous pousse à désirer être notre propre Dieu, à faire ce que nous voulons… (les religions New-Age, etc). Proverbes 19.21 : Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit. Mais l’homme a envie de se réaliser, de faire ses projets ! et désire que Dieu l’aide pour cela !

John Fitzgerald Kennedy a dit lors de son discours d’investiture en 1961 : “Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays.”

De même, ne te demande pas ce que Dieu peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour Dieu !
  • Est-ce que tu cherches à faire les projets de Dieu ? Ou est-ce que tu cherches à ce que Dieu t’aide dans tes projets ?
  • Quel que soit ton projet, veille à ce que ce soit Dieu qui soit glorifié, et non toi. Dieu ne sera pas dans un projet qui te glorifie à sa place, ou qui t’éloigne de lui.
Ésaïe 42.8 : Je suis l’Éternel, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre. Et aussi : Proverbes 15.33 : La crainte de l’Éternel enseigne la sagesse, et l’humilité précède la gloire. Proverbes 22.4 : Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Éternel, c’est la richesse, la gloire et la vie. Regardons les autres comme au-dessus de nous-mêmes. Encourageons-les, recherchons leur gloire ! Proverbes 25.27 : Il n’est pas bon de manger beaucoup de miel (recevoir beaucoup d’éloges, paroles douces), mais rechercher la gloire des autres est un honneur. Philippiens 2.3 : Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Si tu agis ainsi et cherches l’humilité en tout temps, tu auras cette gloire, celle du Fils de Dieu en toi, “Christ en toi l’espérance de la gloire”, et là tu auras grandi. Un autre facteur de croissance donc : recherche l’humilité…

Fuir le péché

Je rajouterai un dernier point qui a été marquant pour moi, qui n’est pas un facteur de croissance, mais plutôt pour éviter la dé-croissance.

Exemple du feu tricolore.

Décide en avance de ce que tu feras si le péché, la tentation se présente. Sinon, tu risques l’accident ! Et tu retardes d’autant le temps de Dieu pour toi…

Conclusion

Ne fais pas cas de ta vie ! Prends du temps avec Dieu pour grandir dans ta relation avec lui ! Travaille dur ! Sois humble, choisis les projets de Dieu, et rends-lui gloire ! Décide à l’avance de fuir le péché !

Parole pour chacun

Parole tirée de 1 Timothée 4.14, c’est ce que Paul dit à Timothée : “Ne néglige pas les dons qui sont en toi, travaille à ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous. Veille sur toi-même et sur ton enseignement, et persévère dans ces choses.” La maturite d'un chretien

Autres messages

L'intimité avec le Saint-Esprit

L'intimité avec le Saint-Esprit

Comment développer une intimité avec le St Esprit   C’est terrible une relation que vous aimeriez approfondir mais l’autre reste…